Patrimoine médiéval du Pays de Gex

Notre

Patrimoine

La première mention historique de la famille noble des Visencier apparait dans une convention entre l’évêque de Genève, Arducius et l’Abbaye de Bonmont, en la personne de Ponce de Visencier, cité comme témoin.

L’hypothèse de l’existence d’une maison forte à Vesancy a la fin du douzième siècle est plus que probable.  Rien n’apparait dans les documents gessiens médiévaux avant l’année 1353 ou Hugues de Genève, Seigneur d’Anthon et de Gex, assiège le château de Vesancy, le prend et le détruit.

 

 

Si à l’origine la fonction immédiate de ce bâtiment était la guerre, il se transforma au cours des XVème et XVIème siècle en une confortable maison de campagne à qui l’on adjoint des dépendances servant au domaine du fermier. Les derniers vestiges des fortifications extérieures ont malheureusement laissé place à l’école et à la fontaine.

 

Au cours des XIXème et XXème siècles, la Commune de Vesancy s’est efforcée de racheter le château. Le 8 Septembre 1808, elle acquiert la part de Luc François Berthet, de sa veuve Etiennette Sage, pour le prix de 5050 francs. Les parcelles non bâties entourant le bâtiment sont rachetées pour construire la fruitière (1814-1815) l’Eglise, la fontaine publique (1856) et l’école des filles (1078).

 

(Alexandre Malgouverné, le 7 juillet 1980)

images-4.jpg